Vous êtes plutôt asphalte... ou chemins qui sentent bon la noisette ?

Logo    Si vous vous posez la question : dois-je courir QUE sur route, ou QUE sur chemins ?     c'est à dire du trail... La réponse est : FAITES LES DEUX, ils sont parfaitement     complémentaires. Continuer de courir sur route va vous permettre de garder de la vitesse. Et     cette vitesse, vous  en aurez également besoin lors des changements de rythmes que la     course en trail va vous imposer...

Mais si vous faites du trail, il faudra également prévoir un travail sur l'ensemble de la chaine musculaire, spécifiquement utilisée pour les montées et les descentes. Cela va donc vous demander une quantité de travail supplémentaire. De  fait, il va falloir réussir à jongler entre le travail spécifique route et celui du trail, ce qui vous obligera à choisir qu’elle est l’activité prédominante sur l’autre, afin d’orienter votre entraînement.

Si vous faites le choix trail, prévoyez régulièrement des séances spécifiques de seuil aérobie et anaérobie afin de conserver de la vitesse. Une séance toutes les deux semaines vous permettra de conserver et de progresser vos résultats sur route. 

Si vous débutez, cherchez simplement à vous faire plaisir. Pour commencer, il est même préférable d'aller marcher de façon régulière en montagne, ou dans des endroits vallonnés avec du dénivelé, avant de commencer à courir. Si vous cherchez à courir tout de suite et que vous êtes en souffrance, vous allez vous dégoûter et ne jamais ressentir le plaisir que procure le trail et la course en montagne…

P1000139bisQuelle est la différence entre un trail et une course sur route ?

Un trail est une course qui se déroule quasiment entièrement en milieu naturel, et avec des difficultés à franchir. Ces difficultés peuvent aller a des passage de rivières, des montagnes à gravir ou des collines pour les régions non montagneuses.
La difficulté des trails se juge essentiellement au niveau du dénivelé positif qui correspond a la différence d'altitude que l'on fait au fur et a mesure de la course. Le passage d'une altitude de 100 m  à 200 m correspond a +100 m de dénivelé (D+). Tout au long de la course, on cumule le dénivelé positif, mais aussi le dénivelé négatif (D-).  Mais bien souvent, seul le D+ est pris en compte dans la classification de la difficulté du trail.

Pour comparer les temps et estimer approximativement ce que l'on serait capable de faire sur un trail il faut considérer que 100 m de dénivelé correspond a 1 km de plus effectué. Mais ceci n'est qu'une estimation, car n'est pas pris en compte la nature du terrain et les passages délicats.

Vous l'aurez compris, les trails sont des courses ou il faut savoir gérer sa vitesse et ses efforts afin de pouvoir terminer.

En essayant le trail, vous découvrirez une ambiance complètement différente de la course sur route, car on courre, on marche, on ne cherche pas le chronomètre bien souvent, mais à finir sa course, à en prendre plein les yeux, carla plupart du temps les paysages sont magnifiques. C'est une forme de liberté qui n'a pas de prix !

Trail running dolomites 1024x6811Il existe quatre grandes catégories de trail :

Trail courte distance ou course nature ou encore course de montagne : moins de 30 Km dans un cadre exclusivement naturel ( chemins ou sentiers). 
Trail moyenne distance : entre 30 et 65 km.  Trail longue distance : entre 65 et 100 km. Ultra Trail : Plus de 100 km, en France les plus connus sont Le Grand Raid de la Réunion 125 Km 8500 D+, l’Ultra-trail du tour du Mont Blanc 156 Km 8500 D+...

 

Alors après tout ça... le trail vous titille ?  En 3 clics, répondez à notre sondage !

 

chemins trail montagne dénivelé