index

  • La maltodextrine... une amie qui ne vous veux pas que du bien ?

    Tout d’abord commençons par le début,  comment fabrique-t-on de la malto ?

    On prend du blé, du maïs, ou de la fécule de pomme de terre, on va broyer ces aliments avec de l’eau pour obtenir une purée très liquide que l’on appelle « lait d’amidon ». On va laisser reposer, et on va récupérer quoi ? L’AMIDON. C’est est une grosse molécule complexe et sa digestibilité n’est pas aisée à l’état brut. Il faut donc la « pré-digérer » en la dégradant par l’eau, c’est ce que l’on appelle l’hydrolyse. On obtient donc un composé de plusieurs sucres : glucose, maltose, polyosides, oligosides, maltotriose… qui vont donner une maltodextrine. Je dis bien UNE car en fait il existe plusieurs maltodextrines…

    Oui c’est là que ça commence à se corser !

    Lire la suite